Coup d’envoi de la saison à Inis Mór

Michal Navratil
Le Red Bull Cliff Diving World Series reprend dans un lieu unique et terrifiant : le Serpent’s Lair sur l’île d’Inis Mór, en Irlande.

Façonné par Mère Nature, et à peine plus grande qu'une boîte à chaussure. Du moins, vu de la falaise. Voici comment on peut décrire le Serpent's Lair – aussi appelé Worm Hole – sur l'île d'Inis Mór, en Irlande. Cette piscine naturelle parfaitement rectangulaire semble être le lieu idéal pour lancer cette nouvelle édition du Red Bull Cliff Diving World Series. C'est la première fois que les femmes affronteront ce spot, et la troisième pour les hommes. Une véritable épreuve, pour le corps et l'esprit. Les 22 athlètes tenteront de démarrer la saison en trombe. Ils sont prêts pour cette nouvelle édition qui passera par 6 lieux extrêmement difficiles à appréhender.

Chez les femmes, six concurrentes se sont partagées les neuf épreuves, un record. Et c'est finalement une rookie – Rhiannan Iffland –qui s'est adjugée le titre mondial pour sa première saison. Cette année, la compétition risque d'être encore plus féroce.

Du côté des hommes, le sextuple vainqueur Gary Hunt (Angleterre) semble être l'homme à abattre. « Ils essayent tous de m'attraper, mais je cours vite ! Et je vais continuer de courir ! » annonce-t-il. Derrière-lui, on retrouve Jonathan Paredes (Mexique), qui a haussé le niveau en préparant un nouveau plongeon, afin de concurrencer le britannique. Les Américains Andy Jones – 3e en 2016 – et David Colturi – qui s'est remis d'une blessure à l'épaule – sont les principaux challengers.

Le Serpent's Lair est un lieu qui représente bien le Red Bull Cliff Diving World Series. C'est un sacré défi pour les participants. « L'Irlande est une épreuve unique, mais vraiment terrifiante » precise Colturi. « Mais après 8 années de cliff diving, je compte sur mon expérience pour réussir cette épreuve. Pour faire abstraction de la peur et gérer mon mental ».

Face à l'océan à Inis Mór. Photo: Romina Amato/Red Bull Content Pool.

Ce spot d'Inis Mór est resté secret pendant un siècle. Le secret a été partagé avec le reste du monde il y a 5 ans. Les concurrents seront positionnés sur une plateforme à 21m pour les femmes et 27m pour les hommes, face à l'océan. Juste en dessous d'eux, la cible : une piscine naturelle formée par un millénaire de mouvements de l'océan. Grâce à un réseau de tunnels sous-marins et de cavernes, l'océan s'écoule et sort de la piscine. Ce qui veut dire que l'eau monte, puis descend, à chaque vague qui s'écrase.

Les concurrents doivent donc plonger sur une cible mouvante : « Vu que c'est un trou dans la roche, le niveau de l'eau change constamment » explique Orlando Duque, la légende du cliff diving. « Ça bouge lentement, mais il faut être préparé, parce qu'à un moment le niveau peut bouger d'un mètre, et si vous vous plantez, ça peut être grave ».

Ce spot, la légende colombienne et ses autres concurrents le connaissent déjà bien. Ce n'est pas le cas des femmes, qui affronteront ce spot mythique pour la première fois en juin. Pour Anna Bader, la principale représentante de la discipline chez les femmes, qui s'entraîne actuellement pour faire son grand retour à la compétition, c'est « le défi ultime ». « Je ne pense pas qu'on ait déjà vu ça dans notre catégorie auparavant. Ce sera plus compliqué à gérer que certains spots, mais les filles sont prêtes pour ce challenge ».

Orlando Duque reviendra se mesurer à l'un des spots les plus dangereux du globe Photo: Romina Amato/Red Bull Content Pool.

L'Australienne Rhiannan Iffland, championne en titre, aura beaucoup de concurrence cette année, avec l'Américaine Cesilie Carlton, la Canadienne Lysanne Richard et la Mexicaine Adriana Jimenez. Cette dernière n'a jamais été aussi en forme. Elle a remporté la FINA High Diving World Cup à Abu Dhabi en avril, reléguant Iffland à la seconde place.

Après des mois d'entraînement et de préparation, le Red Bull Cliff Diving World Series démarre dans 10 jours. 14 hommes et 8 hommes issus de 12 nationalités seront à Inis Mór, en comptant les athlètes invités, qui tenteront de remporter la victoire.

Rhiannan Iffland défendra son titre pour la première fois au Serpent's Lair. Photo: Dean Treml/red Bull Content Pool.

La 60e édition des World Series sera le baptême du feu de Greg Louganis en tant que directeur sportif. Le quadruple médaillé d'or aux Jeux Olympiques remplace Niki Stajkovic, qui nous a quitté en février dernier.

Regardez l'épreuve d'Inis Mór en live.

Cette compétition sera retransmise en LIVE le 24 juin à partir de 12h heure locale (11H00 GMT) sur www.redbullcliffdiving.com, Red Bull TV et Facebook. Red Bull TV est accessible sur les TV connectées, les consoles de jeu, les mobiles et bien d'autres appareils. Plus d'informations sur at.about.redbull.tv.

Si vous avez raté la compétition, ou que vous voulez simplement la revoir, le replay sera disponible en VOD quelques minutes après la fin de l'événement.

Plus d'informations sur le Red Bull Cliff Diving ici.