Une plongeuse sous les spotlights

Rhiannan Iffland
Rhiannan Iffland aide la compétition féminine à gagner en visibilité.

Rhianna Iffland a débarqué sur le Red Bull Cliff Diving sur la pointe des pieds. Inconnue, elle bénéficie d'une wildcard. Mais ses deux victoires lors des deux premières manches l'ont emmené au sommet du classement général et elle est devenue le centre de l'attention médiatique. En Italie, elle voudra continuer de progresser et devenir la première rookie à réussir un hat-trick.

Il y a 12 mois à peine, Iffland était en Italie en tant que plongeuse invitée par l'Allemande Anna Bader et signait quelques plongeons depuis la plateforme des dames. Personne ne se doutait qu'un an plus tard, elle serait une star et que ces plongeons n'était qu'une répétition en attendant son tour.

"C'est sympa d'être de retour" explique l'Australienne, "en marchant sur la plateforme, je me suis sentie à nouveau comme une débutante. C'est un peu plus haut qu'ailleurs (21.5m) mais je me sens bien et confiante."

Pas de surprise dans ces déclarations : elle mène la danse au général avec 150 points d'avance. Si elle s'impose à nouveau ce week-end, elle sera quasiment hors de portée pour ses rivales.

Iffland s'est imposée au Texas et aux Açores. Photo : Dean Treml/Red Bull Content Pool.

Mais avec les succès arrivent forcément la pression et l'attention médiatique.

"Bien sûr que j'ai la pression mais ça ne vient pas des autres filles" continue la plongeuse de 24 ans, "plutôt des médias et du fait que les gens me regardent davantage. Même si c'est dur, j'essaie de ne pas me mettre la pression moi-même. Je veux juste aller plonger et faire ce que je sais faire."

Parmi les plongeuses qui tentent de la rattraper au classement, on retrouve Rachelle Simpson. Championne du monde en titre, la Texane est actuellement septième avec 270 points de retard sur Iffland.  Voilà comment elle parle d'Iffland :

"C'est une jeune fille incroyable, elle m'impressionne et m'inspire beaucoup. Elle est relax sur la plateforme, comme Hunt et Duque, elle a la forme de Jonathan Paredes également. Je lui tire mon chapeau, je suis impressionnée par son succès. C'est super de l'avoir avec nous dans la compétition féminine et j'ai hâte de voir ce qu'elle fera à l'avenir.

Son avenir ? Il s'annonce radieux. Et il en va de même pour les athlètes de la compétition féminine. C'est leur troisième saison complète mais elles attirent de plus en plus l'attention des médias et du public partout autour du monde (les dames participent à sept des neuf étapes du championnat). Simpson a vu la compétition féminine progresser et a hâte de voir l'avenir :

"Les filles sont hallucinantes. Leurs plongeons sont de plus en plus difficiles et elles sont de plus en plus régulières. Je pense que l'ajout d'étapes a bien aidé. J'espère aussi qu'on sautera de plus haut à l'avenir. Cela nous permettra d'ajouter des flips et des twists supplémentaires."

Simpson surveille Iffland lors de l'entrainement à Polignano a Mare. Photo: Dean Treml/Red Bull Content Pool.

"On est peut-être toujours dans l'ombre des hommes mais je pense qu'on va se faire un nom."

Dans l'ombre des hommes peut-être mais plus pour longtemps. Et c'est un peu grâce à une amoureuse du trampoline venue d'Australie...

Live

Cet évènement est à suivre en vidéo et en direct ce dimanche 28 août à 15h50 (heure française) sur www.redbullcliffdiving.com et sur Red Bull TV. Red Bull TV est disponible sur les TVs connectées, les consoles de jeu et les appareils mobiles. Plus d'infos sur about.redbull.tv

Si vous manquez le LIVE, la compétition sera à revivre en vidéo à la demand et en replay quelques minutes après la diffusion.