Les Rois de L’Apesanteur sont de Retour

Un plongeur s'élance d'un rocher à Polignano a Mare
La nouvelle saison, qui comptera 9 étapes dont 7 féminines, s’annonce plus grandioses que jamais

De sites historiques en métropoles modernes, les Red Bull Cliff Diving World Series s'apprêtent à plonger dans les endroits naturels les plus merveilleux et les environnements urbains les plus improbables de la planète, au-delà des limites du possible. Amérique du Nord, Europe, Asie et Moyen-Orient, en 2016 ce sport défiant les lois de la gravité fera halte dans des spots aussi inédits que mythiques, au gré de 9 compétitions rudes et complexes, dont 7 réservées aux femmes, à l'issue desquelles 2 nouveaux champions seront couronnés.

Nouvelles étapes du calendrier 2016 des World Series, le Japon et les Émirats arabes unis, verront les meilleurs athlètes de la discipline s'élancer de 27 mètres et, après moins de 3 secondes, pénétrer l'eau à quelques 85 km/h. Entre juin et octobre, la compétition s'arrêtera au Texas, au Danemark, au Portugal, en France, en Italie, au Royaume-Uni et en Bosnie-Herzégovine, avant d'arriver aux deux nouvelles destinations du calendrier, d'abord en Asie, puis à Dubaï où les champions homme et femme seront couronnés lors d'une première du genre aux Émirats.

En juin, les World Series 2016 s'élanceront du haut du Hell's Gate sur le lac Possum Kingdom, au Texas, État américain de la démesure. Tout droit sorties des eaux du premier réservoir d'eau de la région, les deux falaises seront également le théâtre de la première étape de la saison. La compétition suivante ramènera les séries en Europe et à son point le plus septentrional, Copenhague. Au cœur de la capitale danoise, perchés sur leur plateforme à 27 mètres sur le toit en porte-à-faux de l'Opéra, les athlètes ont une vue panoramique sur le palais royal, Amalienborg, et sur le dôme de l'église Saint Frédéric (Église de Marbre).

Le mois de juillet verra le retour de deux grands classiques des World Series : sur l'îlot de Vila Franca do Campo, au large de São Miguel, les plongeurs s'élanceront des falaises des Açores portugaises, où, unique en son genre, l'archipel volcanique s'élève hors des flots de l'océan Atlantique pour faire office, pour la 5e fois d'affilée, de tremplin aux athlètes. Suivra ensuite la Rochelle. Pour la 6e fois en 8 ans de compétition, l'épreuve organisée sur les remparts de la Porte océane constituera un événement majeur de la saison. Ce lieu majestueux sur le golfe de Gascogne détient le record de fréquentation des World Series avec 75 000 spectateurs rassemblés l'an dernier au pied de la tour Saint Nicolas. Autre spot particulièrement cher au Cliff Diving européen et sur le point de devenir à son tour un grand favori : fin août, Polignano a Mare, où les falaises font partie du quotidien, marquera le milieu de saison 2016.

Après 3 années d'interruption, les Red Bull Cliff Diving World Series retourneront au Royaume-Uni, à Blue Lagoon in Pembrokeshire, lieu pittoresque du sud-ouest du Pays de Galles. Appartenant aujourd'hui au National Trust, l'ancienne carrière d'ardoise circulaire et ses falaises ont un air de Colisée planté en plein décor bucolique. Quittant la sérénité de ce coin de pays habituellement plongé dans la quiétude, les athlètes repartiront vers le sud, là où plonger d'hauteurs extrêmes est une tradition centenaire : le « Stari Most », vieux pont de Mostar en Bosnie-Herzégovine, et monument le plus connu du pays.

Octobre emmènera l'élite du Cliff diving vers de nouvelles terres, dans le sud-est du Japon. Sandanbeki est une falaise tout droit sortie des eaux bordant les côtes de Shirahama Town, et offrira à l'avant-dernière étape de la saison 2016 un cadre 100 % naturel. Le couronnement des champions aura lieu fin octobre, lors des premières World Series jamais organisées aux Émirats arabes unis. Pour mettre en lumière le gratin de la discipline, la Marina de Dubaï accueillera cette dernière épreuve dans un décor spectaculaire.

Jamais les Red Bull Cliff Diving World Series n'avaient compté autant d'épreuves que cette 8e année - 9 étapes - avec 7 compétitions réservées aux femmes et 2 spots inédits. Depuis 2009, la discipline a projeté sur le devant de la scène des actions exaltantes et des plongeons d'une complexité croissante, et mis en lumière aussi bien l'élite que de jeunes talents de la discipline, avec en 2014 l'arrivée des premières séries féminines.
Le cliff-diving ? Une chute libre défiant les lois de la gravité, ponctuée d'acrobaties à vous couper le souffle. Les meilleurs plongeurs s'élancent avec esthétisme de près de trois fois la hauteur olympique, sans autre protection que leur concentration, leur technique et leur maîtrise physique.

En 2015, le Britannique Gary Hunt imposait sa supériorité en devenant quintuple champion du monde, avec notamment 5 victoires d'affilée et 25 épreuves sur 50 remportées depuis 2009. L'Américaine Rachelle Simpson, dont la grâce des plongeons à 20 m. lui avait permis de remporter le tout premier titre mondial, a défendu son titre pour rester championne du monde en 2015. En 2016, les séries les plus reconnues resteront fidèles à leurs principes : pureté, rapidité et stupéfaction.

 

Calendrier du Red Bull Cliff Diving World Series 2016

4 Juin Texas, USA (Femmes/Hommes)

18 Juin Copenhague, DEN (Hommes)

9 Juillet S. Miguel, Açores, POR (Femmes/Hommes)

23 Juillet La Rochelle, FRA (Hommes)

28 Août Polignano a Mare, ITA (Femmes/Hommes)

11 Septembre Pembrokeshire, Pays de Galles, GBR (Femmes/Hommes)

24 Septembre Mostar, Bosnie-Herzégovine (Femmes/Hommes)

16 Octobre Shirahama, Japon (Femmes/Hommes)

28 Octobre Dubai, EAU (Femmes/Hommes)

Pour davantage d'informations, rendez-vous sur www.redbullcliffdiving.com/stops