X

Du Cliff Diving dans la nuit

Jonathan Paredes
Date: 27/10/2016

Lors des huit dernières saisons, le Red Bull Cliff Diving a emmené ses fans et ses athlètes dans des lieux vraiment stimulants. Des falaises exposées au vent, des eaux glaciales, des rivières agitées...voilà les défis que les plongeurs et les plongeuses ont dû relever. Mais ce week-end, ils doivent faire encore plus fort : plonger dans le noir à Dubaï. Comment vont-ils s'y prendre pour affronter ce nouveau challenge ?

Orlando Duque est le plongeur le plus expérimenté du monde. Il est une légende de la discipline, a plongé depuis des hélicoptères ou dans des chutes d'eau, et a voyagé dans le monde entier. Mais même lui admet avoir un peu d'appréhension avant de plonger dans le noir.

"Les premiers plongeons de nuit ont été un peu compliqués" raconte-t-il, "on se met en mode survie et on analyse tout car on sait qu'on n'y verra rien."

Mais si un plongeur en particulier sait mieux que quiconque gérer ses nerfs, c'est bien lui :

"Je me suis beaucoup préparé mentalement. Dès que j'ai su qu'on allait plonger de nuit, je me suis préparé à ne pas voir grand chose. J'ai travaillé inconsciemment à trouver le point d'entrée dans l'eau même à l'aveugle parce que je savais que ce n'était pas quelque chose que je pourrais voir une fois dans les airs."

Orlando Duque réalise un premier plongeon dans la Marina de Dubaï. Photo : Romina Amato/Red Bull Content Pool.

Duque a peut-être l'expérience et la force mentale nécessaire pour appréhender ce type d'épreuve. Mais qu'en est-il des plongeurs plus jeunes ? Rhiannan Iffland, par exemple, la rookie détentrice d'une wildcard qui a marqué la saison de son empreinte et vise le titre mondial à Dubaï.

"Bien sûr, les premiers plongeons étaient flippants" raconte-t-elle, "mais je me suis vite senti à l'aise. Le deuxième plongeon était meilleur que le premier. J'ai déjà plongé dans le noir pour un spectacle mais ce n'était que de 10m. C'est un peu différent à 20m. Je me suis préparée mentalement et je savais qu'il ferait sombre dans la nuit. Quand je m'élance, min corps sait déjà ce qu'il a à faire." 

Pendant que d'autres dinent, les plongeurs sautent du Pier 7. Photo : Romina Amato/Red Bull Content Pool.

Gary Hunt, l'homme aux six titres mondiaux, sait régler tous les problèmes et s'adapter à toutes les situations (28 victoires en 58 compétitions depuis 2009). Il a toujours une approche méthodique des choses.

"Il faut vraiment faire confiance à la mémoire de ses muscles et continuer de faire ses mouvements habituels" a déclaré l'athlète de 32 ans, "sur certains plongeons on a besoin de regarder l'eau et là on ne peut pas le faire. Les lumières viennent de partout, ça peut distraire. Donc il faut vraiment se concentrer sur ses autres sens et oublier l'aspect visuel des choses."

Comme le dit le Britannique, les lumières viennent de toutes les directions. 300 spots ont été placés sur les ponts et le centre commercial des environs. Il y en a également auprès des spectateurs, pour un total de 300 000 watts. De nombreux spots de secours sont également prévus en cas de problème.

La plupart des plongeurs est tout de même excité à l'idée de plonger dans le noir. La peur n'est pas trop présente. Naturellement, quand on a pour habitude de plonger de 28 mètres de haut, la peur est quelque chose qu'on apprend à contrôler. Le plus courageux d'entre eux est sans doute Artem Silchenko. Quand on lui a parlé du fait de plonger dans le noir, il a tout simplement annoncé : "je ferai juste mes lancements en aveugle".

Tout est prêt pour que le final de la saison 2016 soit palpitant. Les plongeurs vont s'élancer dans la nuit de Dubaï et écrire une nouvelle page de l'histoire du Red Bull Cliff Diving.

Live

Cet événement sera à suivre en vidéo et en direct le vendredi 28 octobre à 19h50 (heure française) sur www.redbullcliffdiving.com et sur Red Bull TV. Red Bull TV est disponible sur les télés connectées, les consoles de jeu et les appareils mobiles. Plus d'informations sur about.redbull.tv

Le replay de la compétition sera disponible quelques minutes après la fin de la retransmission en direct.