X

Réactions après les entraînements

Artem Silchenko lors du Cliff Diving de La Rochelle.
Date: 16/05/2015

Read what the divers had to say after the first training session at the Tour Saint-Nicolas...

David Colturi (USA)
"On a été un peu chanceux aujourd'hui avec le soleil qui fait du bien et le vent n'est pas trop mal, ce qui est rare pour La Rochelle. C'est super d'être de retour ici et c'est un environnement particulier pour le deuxième rendez-vous de la saison du World Series. Il y a du vent et de l'eau froide, mais c'est un challenge et je me sens capable de le relever. Chaque rendez-vous de l'année a ses particularités, certainement que le plus grand défi est de rester chaud alors que vous attendez au sommet. Tu n'as pas envie de sauter tétanisé."

Gary Hunt (UK)
"J'ai vécu en France cinq ans et c'est super d'être de retour ici, je croise les doigts pour être dan une bonne journée. L'entraînement d'aujourd'hui était inhabituel pour La Rochelle. Nous avions du soleil et pas tant de vent. On s'était préparé à ce que ce soit redoutable mais pour l'instant ça va. On peut sentir le vent tout en haut, mais rien de comparable aux années précédentes. Si ça peut rester comme ça pour la compétition, alors j'ai vraiment hâte."

Orlando Duque (COL)
"La météo ici est délicate. Elle n'a pas été tendre avec nous par le passé, mais ça s'annonce mieux cette année. C'est un événement particulier tant il y a de spectateurs pour nous vois. Je ne me suis pas entraîné aujourd'hui car j'ai beaucoup voyagé récemment - et l'on doit reposer son corps un peu. Ca ne sert à rien de monter, faire un saut et le rater ! Après ma victoire en Coupe du Monde FINA à Cozumel, j'adorerais gagner dans le World Series. J'ai été proche quelques fois et je crois que l'année dernière pour la première fois je n'ai pas gagné de compétition dans le World Series, ce serait donc agréable d'y arriver cette année."

Blake Aldridge (UK)
"Je vais faire un nouveau plongeon à La Rochelle. C'est le saut le plus difficile actuellement au monde. C'est une double culbute inversée avec cinq vrilles. Je n'ai jamais fait autant de vrilles dans un saut auparavant. Je l'ai appris la semaine dernière pendant la Coupe du Monde FINA à Mexico. Ca se passe très bien à l'entraînement mais je l'ai raté pendant la compétition en mettant mon bras en l'air donc je n'ai eu que 4 ou 4,5 dessus. Si je peux marquer des 7,5 ou des 8,5 sur ce plongeon, alors je serais compliqué à rattraper. Mais c'est tellement nouveau que je ne dois pas trop espérer trop vit. Je m'entrainerai demain et j'espère que ça se passera bien pendant la compétition. C'est à La Rochelle que j'ai appris à plonger de 28m, c'est aussi ici que j'ai fait ma première finale et mon premier podium. J'apprécie vraiment cette compétition, avec ce public gigantesque et j'espère pouvoir rentrer à la maison avec encore plus de bons souvenirs."

Michal Navratil (CZE)
"J'ai ressenti une douleur à l'épaule depuis Carthagène des Indes, et ça m'a fait rater la première étape, mais je me sens un peu mieux maintenant. Je me suis entraîné aujourd'hui, mais pas depuis la plate-forme. Demain j'espère me sentir assez fort pour m'entraîner à 27m avant la compétition."